Dans sa Tribune publiée dansLibération le 26 novembre et intitulée « Animal sauvage »,
Audrey Pulvar lâche le mot qui effraie : elle se dit « féministe assumée, revendiquée et prosélyte ». La journaliste fustige l’idée reçue selon laquelle
«une femme serait encore condamnée à penser comme et par son compagnon ». Curieusement, elle avait dans un premier temps déclaré
« respecter et comprendre » la décision de la chaîne. « Cette réaction en deux temps prouve que l’on a des habitudes de pensée assez archaïques.
On est tellement habitué à penser dans des schémas de domination masculine qu’on se dit d’abord que c’est normal, puis on se reprend »,
explique Isabelle Germain, vice présidente de l’Association des femmes journalistes (AFJ) et auteur de « Si elles avaient le pouvoir » (éditions Larousse).

Le caractère sexiste de cette éviction ne fait pour elle aucun doute. « Par sa décision, I-TELE sous-entend que le femme est influencée.
De toute façon, il est beaucoup plus facile de tomber à bras raccourcis sur une femme », s’énerve-t-elle. Pourtant à la question de l’action
que pourrait mener son association pour lutter contre une telle décision, Isabelle Germain se montre plus hésitante.
«Je ne suis pas sûr que ce soit la bataille prioritaire à mener pourl’Association des femmes journalistes », avoue-t-elle.


photo journaliste femme extrait de vidéo a télécharger gratuitement nue nu AUDREY PULVAR Audrey Pulvar



Accueil

Audret Pulvare Audrai Pulvard pulvar poulvar photo pulvard photo
pulvar
pulvar